Raids, treks, voyages

Le trek, une suite logique…

Après quelques années passées à aller en montagne seul ou avec des amis, j’en suis arrivé à la conclusion que, pour progresser et évoluer, il fallait que je m’inscrive dans un club et que je rencontre d’autres passionnés. Cela me permettrait de découvrir la montagne sous un autre angle et de pouvoir faire d’autres sommets jusque-là inaccessibles. Et très vite, après avoir établi des liens avec d’autres CAFistes, l’idée de partir une semaine avec un guide a fait son chemin.

En compagnie de mon complice Alain, j’ai tout d’abord commencé par la Vanoise et ses glaciers, puis l’année suivante par une nouvelle semaine dans les Alpes avec pour but le célébrissime Mont Blanc.

Le mécanisme était alors enclenché, et mes aventures m’emmenèrent en Afrique puis en Amérique du sud.

Au sommet d'Uhuru Peak 5895m

L'Afrique

L’Afrique d’abord et plus précisément la Tanzanie; le but était double. Réaliser une superbe ascension avec le Kilimandjaro « toit de l’Afrique » à 5895m pour satisfaire le montagnard, et visiter les parcs animaliers pour combler l’enfant qui est en moi.

Ce fut un choc visuel et émotionnel : les beautés du Kilimandjaro et de ses neiges éternelles, le guépard du Sérengueti, le lion du Ngorongoro. Ce fut aussi des rencontres ; nos guides et nos porteurs, les Masaïs, les enfants des villages traversés, mais aussi une vision réelle de la pauvreté.

Ce séjour restera une formidable aventure et des images à jamais gravées dans ma mémoire.

Le Cotopaxi 5897m

L'Amérique du Sud

L’Amérique du sud m’a permis de découvrir un autre continent, une autre culture, et là aussi d’attachantes personnes avec aussi son lot de pauvreté surtout chez les indiens. Ce fut en Equateur que mes aventures m’emmenèrent réaliser l’ascension de célèbres volcans avec plus ou moins de réussite cette fois ci car le climat n’est pas toujours favorable au montagnard. Le résultat n’en était pas négatif pour autant. Ces quinze jours au contact des équatoriens furent aussi un magnifique souvenir ; les marchés des petites villes, la visite de Quito, le passage de l’équateur.

Ces différentes expériences m’ont énormément appris et apporté, tant sur moi même que sur les autres. Dès que possible je repartirai pour une autre destination, l’Asie peut-être.

Vous aussi tentez l’aventure. Vous découvrirez à votre tour des lieux, des images, des couleurs, des gens et leurs cultures. Venez en discuter un soir au club, car celui ci compte en son sein de fameux globe-trotters.

Raids, treks, voyages